THE POWER OF NOW – ECKHART TOLLE

LITTERATURE

 

« Vous êtes ici pour permettre à la mission divine de l’univers de se déployer.
Voilà à quel point vous êtes important ! »
- Eckhart Tolle

 

Dès la préface, son éditeur Marc Allen annonce :
« Cet homme n’a pas d’affinités avec une religion particulière, un maître ou un gourou quelconque et ne défend aucune doctrine. Ses enseignements englobent le cœur et l’essence de toutes les traditions ». Sachez aussi que ce premier ouvrage d’Eckhart Tolle (2000) a le pouvoir de métamorphoser une vie par une expérience unique.
« Le Pouvoir du moment présent » (The Power of now) est probablement l’un des livres les plus importants de notre époque. Son enseignement simple et néanmoins profond a aidé des millions de gens à travers le monde à trouver la paix intérieure et à se sentir plus épanouis dans leur vie. Au coeur de ses travaux se trouve la transformation de la conscience : en vivant dans l’instant présent, nous transcendons notre ego et accédons à un « état de grâce, de légèreté et de bien-être ». Alors que les vieux scénari de pensées, d’émotions, de comportements, de réactions et de désirs sont rejoués à l’infini et que ce script mental nous procure une supposée identité, il déforme surtout ou dissimule la réalité qu’est le présent. Le mental faisant alors de l’avenir une obsession pour échapper à un présent limité et insatisfaisant, nous replongeant sans cesse dans cette souffrance, création de notre propre cru…

Mais comment atteindre ces instants d’expérience d’apogée, ces moments forts de la vie où l’on se retrouve projetés avec joie au-delà des confins de la vie concrète et ordinaire, ces moments où nous revenons chez nous ? Il est si rare que nous reposions dans la profondeur océanique de l’ici-maintenant. Pourquoi sommes-nous des drogués de la pensée ? Comment cesser d’être le « clébard » de notre égo, dont les besoins sont si douloureux à satisfaire ?
Comment dépasser le niveau de conscience de la majorité inconsciente qui avale sans se questionner les conditionnements qui lui ont été laissés en héritage et franchir les frontières limitées du simple mental pour atteindre cet état d’absence d’égo, que l’on nomme communément l’état d’éveil ?

En fin de compte, il n’y aurait qu’un seul problème : le mental prisonnier des mailles du temps. Alors que le temps, lui, ne connait aucune pression de la sorte, car il sait qu’il n’existe pas… Sans doute qu’en se débarrassant de leur pollution intérieure, les humains cesseront-ils également de polluer le monde. Un voyage philosophique et sensoriel qui triomphe de nous-même, là où la psychologie contemporaine et ses concepts nous perdent trop souvent en chemin.

*****

Eckhart Tolle
Enseignant spirituel et auteur. Il anime des séminaires et des retraites à travers le monde.
Traduit en 33 langues, Le Pouvoir du moment présent est devenu un best-seller par le simple bouche-à-oreille.

Ouvrages du même auteur : Mettre en pratique le pouvoir du moment présent (2002) – Quiétude (2003) – Nouvelle Terre (2005) – Le Secret de Milton (2009) – Unité avec toute vie (2009) – L’art du calme intérieur (2012)

 Art-icle expiré par Barbara pour Moodsto©k

www.eckharttolle.com
www.eckharttolletv.com
www.jailu.com

 

Morceaux choisis 

« Je voudrais exprimer mon amour et ma gratitude au plus grand des gourous, la vie »

« Par ailleurs, étant donné que chaque personne porte en elle le germe de l’illumination, je m’adresse souvent au sage en vous qui existe derrière le penseur, au moi profond qui reconnaît immédiatement la vérité spirituelle, vibre avec elle et s’en sustente. Une sensation d’exaltation et une vitalité accrue en vous émergent alors en même temps que quelque chose en vous dit : « Oui. Je sais que ceci est vrai »

« L’amour, la joie et la paix sont les états profonds de l’Etre, ou plutôt trois aspects de cet état de rapport intime avec l’Etre. En tant que tels, ils n’ont aucun opposé. Pourquoi ? Parce que leur origine se situe au-delà du mental »

« Si vous voulez vraiment apprendre à connaître votre mental, observez l’émotion, ou mieux encore, ressentez-là dans votre corps, car celle-ci vous donnera toujours l’heure juste »

« Donc, dans l’état de non-éveil et d’identification au mental, ce que l’on qualifie parfois à tort de joie n’est en fait habituellement que l’aspect plaisir, éphémère du perpétuel cycle d’alternance souffrance-plaisir. Le plaisir est toujours provoqué par quelchose d’extérieur à vous, alors que la joie émane de l’intérieur »

« Pourquoi le mental a-t-il tendance à nier l’instant présent ou à y résister ? Parce qu’il ne peut fonctionner et garder le contrôle sans le temps, c’est-à-dire sans le passé et le futur. Il perçoit donc l’intemporel instant présent comme une menace. En fait, le temps et le mental sont indissociables »

« S’identifier au mental, c’est lui donner de l’énergie. Observer le mental, c’est lui enlever de l’énergie (…) La plus grande partie de la souffrance humaine est inutile. On se l’inflige à soi-même aussi longtemps que, à son insu, on laisse le mental prendre le contrôle de sa vie »

« Dans l’état de conscience normal non éveillé, c’est à dire quand on s’identifie au mental, le pouvoir et l’infini potentiel créatif qui sont dissimulés dans le présent sont complètement éclipsés par le temps psychologique. Votre vie perd alors sa vitalité, sa fraîcheur et son sens de l’ émerveillement »

« Pour vous faire réaliser que vous avez permis au temps psychologique de prendre possession de vous, il vous suffit de faire référence à un critère simple. Demandez-vous s’il y a de la joie, de l’aisance et de la légèreté dans ce que vous entreprenez. S’il n’y en a pas, c’est que le temps a pris le dessus, que le moment présent est passé à l’arrière-plan et que la vie est perçue comme un fardeau ou un combat (…) Etre libéré du temps, c’est psychologiquement ne plus avoir besoin du passé pour assumer votre identité ni de l’avenir pour vivre votre plénitude »

« Une fois le temps psychologique disparu, le sens de votre moi provient de l’Etre et non pas du passé de votre personnalité. Par conséquent, le besoin psychologique de devenir quelqu’un d’autre que ce que vous êtes déjà n’existe plus (…) Tout est honoré mais rien n’a d’importance. Les formes naissent et meurent, et pourtant vous êtes conscient de l’éternel qui les habite. Vous savez que « rien ne peut menacer ce qui est véritable »

« Si votre partenaire est encore identifié au mental et au corps de souffrance alors que vous êtes déjà libéré, ceci représentera un défi de taille. Non pas pour vous, mais pour votre partenaire. Il n’est pas facile de vivre avec une personne illuminée, ou plutôt, c’est si facile que l’égo trouve cela extrêmement menaçant (…) il est impossible de se disputer pour qui est dans la conscience totale »

« Tous les véritables artistes, qu’ils le sachent ou non, créent à partir d’un état de vide mental qui donne forme à l’impulsion ou à l’intuition créative. Même les plus grands savants ont rapporté que leurs percées créatives s’étaient produites dans des moments de quiétude mentale »

« La paix en vous est si vaste et si profonde que tout ce qui n’est pas paix est absorbé par elle comme si rien d’autre n’avait jamais existé. Quand il y a absence de résistance, la qualité de la conscience chez vous et, par conséquent, la qualité de tout ce que vous entreprenez ou créez est grandement augmentée. Les résultats viendront d’eux-mêmes et reflèteront cette qualité. On pourrait appeler cela « l’action par le lâcher-prise ».