PETIT MANUEL DU GUERRIER DE LA LUMIERE – PAULO COELHO

LITTERATURE

 

« C’est parce qu’il pense tout ce qu’il dit que le guerrier de la lumière finit par devenir ce qu’il affirme être. Il est esclave de son rêve, et libre de ses pas »
– P. Coelho

 

Les guerriers de la lumière se reconnaissent au premier regard. Ils sont au monde, il font partie du monde. Souvent, ils trouvent que leur vie n’a pas de sens. Mais ils n’ont pas renoncé à lui en donner un. Ils s’interrogent, refusent la passivité et le fatalisme et c’est bien ce qui fait d’eux des guerriers de la lumière. Ils incarnent une idée, un vaste champs de possibilités. Ils ont un destin à accomplir.
« Si vous écoutez votre cœur, vous savez précisément ce que vous avez à faire sur terre. Enfant, nous avons tous su. Mais parce que nous avons peur d’être désappointé, peur de ne pas réussir à réaliser notre rêve, nous n’écoutons plus notre cœur. Ceci dit, il est normal de nous éloigner à un moment ou à un autre de notre Légende Personnelle. Ce n’est pas grave car, à plusieurs reprises, la vie nous donne la possibilité de recoller à cette trajectoire idéale ».
La « légende personnelle » est une expression déjà développée par l’écrivain dans son livre L’Alchimiste et merveilleusement illustrée ici à nouveau. Selon lui, nous serions tous porteurs d’un destin particulier et favorable. L’accomplissement de ce destin, dépendrait de notre capacité à retrouver nos envies profondes. Ce petit « Manuel du guerrier de la lumière », simple et précieux offre une véritable synthèse de cette philosophie humaniste : un message de confiance et de vie qui a déjà touché des millions de lecteurs.

 

Un mot sur l’auteur

paulo-coelho-700x525 Qui est vraiment cet homme ?
Paulo Coelho, le brésilien n’a jamais prétendu être un philosophe. Ni un gourou. Tout au plus un alchimiste qui, avec ses 50 millions d’exemplaires vendus à travers le monde, a su transformer le plomb en or… Encore fallait-il savoir capter l’air du temps et donner soif à nouveau. Coelho répand la compassion, comme s’il existait un graal de la vie enfoui à l’intérieur de chacun de nous. Plongez-vous dans un de ces livres à n’importe quelle page et vous l’y surprendrez à y parler un peu de vous. L’ex-baba se place du côté du lecteur et son créneau est inépuisable : la quête d’une vérité authentique.
Il est l’un des auteurs vivants les plus lus au monde. Son oeuvre, traduite dans plus de 73 langues et récompensée par de nombreux prix internationaux, a déjà dépassé les 135 millions d’exemplaires vendus dans 168 pays.
Natif de Rio de Janeiro, il siège à l’Académie brésilienne de littérature depuis 2002. Il est également chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur en France. L’écrivain s’est mis au service des plus pauvres dans la société brésilienne à travers l’Institut Paulo Coelho qu’il a fondé avec son épouse Christina Oiticica. Conseiller spécial pour le dialogue interculturel et les convergences spirituelles auprès de l’Unesco, il défend les valeurs attachés au multi-culturalisme. Il a été nommé Messager de la Paix pour les Nations Unies en septembre 2007.


manuel luz

 

J’ai lu Editions
Editions Anne Carrière

Art-icle expiré par Barbara pour Moodsto©k

 

 

 

www.paulo-coelho.fr 
www.paulocoelho.com
Paulocoelhoblog.com

 

 

 

*****

Morceaux choisis :

« Un guerrier de la lumière prête attention au regard d’un enfant, parce que les enfants savent voir le monde sans amertume. Lorsqu’il désire savoir si une personne est digne de confiance, il la regarde avec les yeux d’un enfant »

« Le guerrier sait qu’il est libre de choisir ce qu’il désire ; ses décisions sont prises avec courage, désintéressement, et – parfois avec une certaine dose de folie. Un guerrier sait distinguer ce qui est passager de ce qui est définitif »

« Le guerrier de la lumière ne craint pas de paraître fou. Un jour, il perçoit un changement dans sa voix. Et il comprend qu’il est en train de canaliser une sagesse supérieure (…) Un guerrier ne passe pas ses jours à tenter de jouer le rôle que les autres ont choisi pour lui »

« Il donne toujours le meilleur de soi et attend toujours le meilleur des autres. Avec générosité, il cherche à mettre en valeur le potentiel de chacun. Le guerrier ne se laisse pas ébranler pour autant. Et il continue à stimuler les autres car c’est une manière de se stimuler lui-même »

« Un guerrier de la lumière sait que dans la lumière de son cœur, il existe un ordre qui le guide »

« Le guerrier de la lumière sait qu’il est impossible de vivre en état de complet relâchement. Il a appris des étoiles que seule l’explosion intérieure permet de briller. Mais il ne confond jamais tension et nervosité »

« Le guerrier de la lumière croit. Parce qu’il croit aux miracles, les miracles commencent à se produire. Parce qu’il a la certitude que sa pensée peut changer sa vie, sa vie se met à changer. Parce qu’il est certain de trouver l’amour, l’amour apparaît. Pour chaque défaite, il a deux conquêtes à son actif. Tous ceux qui croient le savent(…) Le guerrier de la lumière cherche toujours à s’améliorer. Chaque coup de son épée porte en lui des siècles de sagesse et de méditation »

« Le guerrier de la lumière ne se préoccupe pas des résultats. Il examine son cœur et demande :
« Ai-je mené le Bon Combat ? ». Si la réponse est positive, il saisit son épée et reprend l’entraînement »

« Il est important de faire confiance aux autres ; un guerrier de la lumière ne redoute pas les déceptions – parce qu’il connaît le pouvoir de son épée et la force de son amour. Un guerrier fait confiance aux autres parce que, d’abord, il a confiance en lui »

« Le guerrier de la lumière a appris que Dieu se sert de la solitude pour enseigner la convivialité. Dieu se sert du silence pour inculquer la responsabilité des mots. De la fatigue pour que l’on reconnaisse le prix du repos. De la maladie pour faire ressortir la bénédiction de la santé. Dieu se sert du feu pour nous instruire sur l’eau. De la terre pour faire comprendre la valeur de l’air. Il se sert de la mort pour souligner l’importance de la vie »

« La vie le transporte de l’inconnu vers l’inconnu. Chaque minute est revêtue de ce passionnant mystère : le guerrier ne sait pas d’où il vient, ni où il va. S’il pense uniquement au but de son voyage, il ne prêtera pas suffisamment attention aux signes du chemin. S’il se concentre sur une seule question, il perdra maintes réponses qui se trouvent à sa portée. Aussi le guerrier se donne-t-il tout entier »

*****