MATHIAS PIANO MAN

MUSIC

 

 

Il s’appelle Mathias Lefevbre, plus connu sous le nom de « Mathias Piano Man ». Bientôt vous ne pourrez plus vous passer de ses notes…symphonies légères et enjouées, un peu comme une douce pluie d’été que l’on ne voudrait jamais voir s’arrêter. Une trajectoire aussi rare que fabuleuse, qui ne demande qu’à être partagée. C’est un peu l’histoire de ceux qui acceptent les changements que la vie leur demande…Une profession de foi en la foi. Victor Hugo disait que « rien n’est plus puissant qu’une idée dont le temps est venu », vos sens en témoigneront. Ici se joue la générosité incarnée dans sa plus pure expression. Une tendre méditation. Embarquez sans crainte. Des mélodies qui ne sont pas sans rappeler celles de Yann Tiersen, Philip Glass, Patrick Watson, Max Richter et Rene Aubry…tout sauf une impasse sensorielle.
Pour l’anecdote, ce n’est que très tardivement que Mathias s’essaye à cet instrument, en décembre 2009, une fois ses 6 années d’études en business et management achevées et au terme d’une longue série de voyages aux Philippines, en Indonesie, en Australie et en Nouvelle-Zélande. «Je détestais mon travail de plongeur et d’agent de ménage. Il me fallait absolument me consacrer à ma passion, me sentir vivant et donner du sens à mon existence ». Il allait donc falloir maîtriser l’art de combiner travail, joie et considération matérielle. Une équation à plusieurs inconnues pour celui qui n’avait jusque-là jamais pris de cours de piano, mais qui fini par répondre à l’appel…pour notre plus grand plaisir !

«J’ai commencé par me procurer un vieux piano poussiéreux (celui-là même que vous pouvez reconnaître sur toutes les photos!), j’ai quitté mon job et me suis mis à m’exercer dans le sous-sol de la maison où je vivais, avec la même frénésie qu’un gamin de 10 ans (Good times !). Très peu d’argent, mais tellement de liberté…Tellement de temps devant mois pour finalement faire ce que j’aimais, ce qui à mon sens est le plus important dans la vie. Ce qui me tenait réellement à coeur depuis toujours,  c’était de jouer du piano, d’escalader les montagnes et de jardiner. Tellement plus gratifiant, créatif et libérateur que toute autre forme d’activité que j’aurais pu imaginer (cf. le titre « Joyful Choice » de son premier album « Mathias Piano Man »). Il m’a fallu environ un semestre pour composer mes premiers titres et puisque je pratiquais le piano près de 3 heures par jour, j’ai réalisé un jour que je pouvais tout aussi bien me produire dans la rue, pour le plaisir et pourquoi pas amasser quelques pièces, par chance -:). Je suis resté fidèle depuis à cette impulsion et m’y tient désormais. J’ai même écris un livre à ce sujet, que je me suis timidement abstenu de publier à ce jour » – Mathias Lefebvre.
Le simple plaisir d’être, de suivre son inspiration et son enthousiasme, plutôt que de se sentir contraint par la peur. Transformer la vie en une opportunité plutôt que de la vivre comme une obligation. Une approche nouvelle qui engendre un profond basculement intérieur et bouscule au passage son rapport au travail, à l’argent et à la joie. Comme le dit si bien son compatriote belge Philippe Geluck, « dans le domaine de la création, la pauvreté des moyens engendre la richesse du résultat ». Une preuve supplémentaire de l’efficience de la loi de la créativité. Mathias vit aujourd’hui en Nouvelle-Zélande, mais ça musique n’a pas fini de nous faire voyager.

 

Art-icle expiré par Barbara pour Moodsto©k

 

« It all ends up here, with you listening to my music and me becoming The Piano Man more and more everyday (…) I guess it’s like one thing comes after another, starting small »
– Mathias Piano Man

www.mathiaspianoman.com

 

Un personnage captivant… 

 

Mathias Piano Man 6 Albums